Maillage des solutions de traitement

Distance d’une solution de traitement

 

Le maillage des solutions de traitement est un point essentiel de leurs rentabilités. En effet aujourd’hui, transporter les matières de vidange est non seulement contraire au principe de proximité de traitement des déchets, mais aussi très onéreux en carburant et temps pour l’entreprise.

 

C’est pour cela que les aires de dépotage doivent se trouver à une distance économiquement rentable pour la société d’assainissement du point de pompage.

 

 Sans cela, l’entreprise devra reporter le surcoût de transport sur le particulier, le pénalisant pour une mauvaise gestion des déchets de la part de ses élus.

De plus, une trop grande distance non rentable encourage les pratiques déviantes et le faussement de la concurrence.

 

En 14 années, le GIE GVA a permis la couverture agrée de 147 communes contre 2 à sa création. Il reste donc des communes sans solutions, isolées par la distance ou la restrictivité des solutions alentours, mais le GIE GVA continue son action.

L'isolement de certaines communes

 

L’effet pervers du conventionnement

 

le but du GIE GVA est d’établir un maillage de solutions de traitement pour les déchets d’assainissement de ses adhérents.

Les conventions apportent une solution pérenne mais également un effet pervers d’isolement des communs alentours.

 

En effet, le plus généralement, les conventions sont établies avec les communautés de communes qui ont investies dans une aire de dépotage pour leurs communes adhérentes. En retour, elles introduisent une restriction géographique d’acceptation des matières de vidange à ces seules communes.

 

C’est ainsi que les communes limitrophes, si elles ne disposent pas de solutions de traitement, se retrouvent écartées d’une solution potentielle. Il suffit que donc que des communes se fassent prendre de vitesse par leur voisine pour qu’elles soient totalement isolées de solutions de traitement à une distance économiquement rentable.